La percussion consiste à frapper,
à l'aide d'un percuteur, sur la matière première pour la fractionner.
Il en existe deux types. La percussion directe est la technique la plus ancienne, et, pendant
des centaines de milliers d'années, la seule utilisée.

Le tailleur frappe le bloc de matière première avec le percuteur. Celui-ci peut être dur
(le plus souvent des galets de forme ronde car plus résistants) ou tendre (bois animal ou végétal)
permettant d'obtenir des débitages plus longs, plus fins et plus précis.

Le choix du percuteur est signifiant pour établir
une chronologie. Leur utilisation illustre des stades évolutifs.

L'autre type de percussion est dit indirect car il consiste
à se servir d'un outil intermédiaire, appelé chasse lame
ou punch, pour frapper la roche. Il peut être en bois
(animal ou végétal) ou en os.

La pression n'apparaît qu'au Paléolithique Supérieur, plus précisément au Solutréen.
Le tailleur utilise un retouchoir,
en os (andouiller) ou en ivoire
qu'il presse sur le bord du support.
© Alienor.org, Conseil des musées www.alienor.org