Porte de Césarée (titre factice)

La Galilée lundi 23 avril 1894 : "Avec ses remparts, ses mâchicoulis, ses portes ogivales, la Césarée de Philippe ressemblerait presque à certaine ville fortes du midi de la France, si ce n'était ce délabrement suprême, cet air de mort au milieu de la vie fraîche et si puissante des sources […] La porte sarrasine, presque inquiétante à franchir à cause de sa voûte brisée qui menace les têtes, est suivie d’un pont également sarrasin, qui traverse le plus bruyant et le plus beau des torrents d’alentour, tumultueux dans son lit profond."

 

Pierre Loti, Voyages p 592

Fermer la fenêtre