Une fois la Palestine rejointe le 26 mars 1894, Loti et ses compagnons rallient enfin Jérusalem, via Hébron et Bethléem.
Sa visite de Jérusalem ne provoque en lui qu'une immense déception, liée à la fois à une ville qu'il ressent comme mercantile et "prostituée à tous", mais aussi au fait que son pèlerinage se révèle vain : malgré tous ses efforts, il ne retrouve pas la foi qu'il est venu chercher dans la Ville Sainte.
Les commentaires qu'il portera sur cette ville sont même ambigus, à la limite de l’antisémitisme, alors qu'il ne fait preuve à aucun autre moment de haine contre les juifs durant le reste de son voyage en Palestine, notamment à Tibériade, pourtant le berceau du judaïsme.
Retour au sommaire Loti et la photographie Le voyage de Pierre Loti en terre sainte Le voyage de Pierre Loti en terre sainte Première partie du voyage : le désert Première partie du voyage : le désert Troisième partie du voyage : la Galilée Première partie du voyage : le désert Suite de son séjour à Jérusalem