Loti arrive le 2 mars 1894 au couvent du Mont Sinaï. Avec ses compagnons, il prend ensuite la direction de la ville d'Akabah, en longeant le golfe du même nom.
Une fois à Akabah, il souhaite traverser le désert de Pétrée, mais doit pour cela s'adjuger la protection du Cheik Mohammed-Jahl, le "grand croque-mitaine de l'Arabie", selon Loti.

Ils arrivent à Gaza le 26 mars.

Cette partie du voyage, qui correspond au premier volet du triptyque "Le désert", "Jérusalem" et "La Galilée", est l'occasion d'une préparation à son pélerinage en terre sainte. Son récit est plus le fruit de ses réflexions et de ses sentiments, en dehors de toute notion de temps, qu'un récit de voyage. D'ailleurs, Loti ne rapportera de ce périple aucun souvenir, seulement des textes et des réflexions préliminaires à sa recherche de foi qu'il tentera de retrouver lors de son séjour à Jérusalem.