L'Aurore et Tithon

Aurore et Tithon : un thème mythologique galant

Aurore, Eos dans la mythologie grecque, est la sœur d’Hélios, le Soleil, et de Séléné, la Lune. Déesse « aux doigts de rose », selon Homère, elle a pour mission principale d’ouvrir les portes du Jour pour préparer l’avènement du Soleil, montée sur un char attelé de quatre chevaux. Vénus, jalouse de son éphémère union avec Mars, l’aurait condamnée à être une éternelle amoureuse : les textes antiques rapportent ses liaisons avec de jeunes hommes d’une beauté fatale, Orion, l’infortuné Céphale et encore Tithon. De ce prince troyen, parfois montré en berger, elle conçut deux fils, Emathion et Memnon dont elle pleure la mort chaque matin en versant des larmes de rosée…

Les artistes l’ont régulièrement représentée avec les attributs de sa fonction, le char, les roses et parfois une torche. Si son amour malheureux pour Céphale les a beaucoup inspirés, sa relation plus sage avec Tithon n’a que rarement été dépeinte. Et lorsque Tithon apparaît, c’est plus souvent en vieillard qu’en jeune homme : Aurore obtint pour lui l’immortalité mais omit de subordonner cette faveur à une éternelle jeunesse, si bien que son époux vieillit indéfiniment pour n’être plus qu’une voix, et se serait finalement transformé en cigale.

L'Aurore invoque l'Amour pour obtenir le rajeunissement de Tithon, par Antoine Boizot, musées de la ville de Poitiers précédent suivant