Auguste Tolbecque : portraits multiples d'un homme secret...

Sommaire :

En 1875, il devient propriétaire du Fort-Foucault, demeure isolée sur un îlot face au Donjon de Niort où il installera un atelier de lutherie et commencera à y réunir divers objets d'art et instruments.

Devenu un véritable collectionneur, il participe à l'Exposition Universelle de Paris en 1878 où il présente un ensemble de reconstitutions d'instruments anciens vendus par la suite au musée Instrumental de Bruxelles.

En 1880, il est nommé Chef de l'orchestre de la Société Philharmonique de Niort. Il quittera cette fonction sept ans plus tard, organisant de son côté des séances musicales exceptionnelles.

Enrichi par les correspondances qu'il mène avec collectionneurs, luthiers et conservateurs, comme Charles Mahillon, Conservateur du musée Instrumental de Bruxelles, il continue ses recherches en lutherie suivant une véritable démarche scientifique.

En 1896, il remporte le Grand Prix à l'Exposition Internationale du Théâtre et de la Musique à Paris en présentant trente-trois instruments anciens reconstitués. Cet ensemble est acheté par le collectionneur Ch. Petit de Blois et rentrera plus tard dans les collections du musée du Conservatoire de Paris.

Auguste Tolbecque réparant un instrument, carte postale de Max Ménard
précédent suivant