Auguste Tolbecque : portraits multiples d'un homme secret...

Sommaire :

Après la publication sur un registre personnel de ses "Souvenirs d'un musicien en province", paraît en 1903 un ouvrage pratique et pédagogique, expression de ses nombreux travaux, "L'Art du luthier".

À ses 80 ans, une fête familiale et musicale est organisée grâce à laquelle l'homme et son oeuvre sont immortalisés par l'édition de cartes postales révélant ainsi l'ampleur et la diversité des collections qui l'entouraient. On lui offre alors le buste de son ami Camille Saint-Saëns.

En 1919, Auguste Tolbecque décède à son domicile. Il laissera le souvenir d'un solitaire original néanmoins attaché aux valeurs familiales, d'un homme au caractère reconnu difficile mais animé par une passion musicale vivace jusqu'à son dernier souffle.

En 1922, sa maison et ses collections sont mises aux enchères à Niort durant cinq jours complets. Certains instruments chers à Auguste Tolbecque sont conservés dans la famille.

Auguste Tolbecque dans son salon du Fort-Foucault tenant une viole, carte postale de Clouzot
précédent