Jetons de trictrac romans

Sommaire

Le trictrac : ancêtre du backgammon

Matériau : le bois de cerf

Origines des jetons

Un exemple d'illustration d'époque

Bibliographie

Générique

L'ensemble du texte

Retour au sommaire

Retour à l'ensemble des dossiers

Le trictrac, ancêtre du backgammon Matériau : le bois de cerfOrigines des jetons Un exemple d'illustration d'époque : la tombe de Javarzay Retour au sommaire du dossier
Cartel du jeton du Bernard dans une nouvelle fenêtre Cartel du jeton de Curzon dans une nouvelle fenêtre Cartel du jeton de Longeville-sur-mer dans une nouvelle fenêtre Cartel du jeton de Curzon dans une nouvelle fenêtre Cartel du jeton de Curzon dans une nouvelle fenêtre Cartel du jeton de Curzon dans une nouvelle fenêtre Cartel du jeton de Curzon dans une nouvelle fenêtre Cartel du jeton de Poitiers dans une nouvelle fenêtre

Retour à la page 3

On remarquera que plusieurs exemplaires de Curzon, mais aussi celui de Longeville-sur-mer sont colorés en vert. Ce détail, qui avait semblé accidentel à l'abbé Baudry, nous paraît plutôt correspondre à une volonté de distinguer deux séries de couleurs différentes, à l'image des jeux de table encore en usage de nos jours.

Si le contact d'objets en cuivre ou en bronze peut donner une telle coloration par diffusion des oxydes, il aurait fallu que ce phénomène, connu par ailleurs, se reproduise à l'identique dans trois sites différents. Or ces jetons colorés ne portent aucune trace d'oxydes métalliques et la coloration en est homogène. Deux jetons de Curzon sont totalement blancs, ce qui exclurait l'hypothèse d'une coloration accidentelle pour les autres avec lesquels ils furent trouvés.