Retour à la page d'accueil générale
  Tout
 

Rechercher une publication pédagogique


Filtres
Vider

Filtres appliqués

Supprimer mariage

3 résultat(s)

capture d'écran

L’amour sous verre, Petite présentation de bouquets de mariée

Type : Exposition virtuelle (Site ou page web ) Publié : septembre 2005

Classes : 6e ; 5e ; 4e ; 3e ; 2e ; 1e ;

Disciplines : Histoire ; Éducation civique, juridique et sociale ;

Mot(s) clé(s) : symbole ; mariage ; tradition ;

Les bouquets de mariée sont de formes très variables allant du plus modeste au plus richement décoré. S'il est possible d'évoquer le cas général des bouquets de mariée, la prudence doit être de mise dans de nombreux cas particuliers surtout lorsque l'élément symbolique se mêle étroitement à l'ornementation purement décorative ou à l'histoire personnelle.

Provenant pour la plupart de dons ou d'achats faits à des collectionneurs, les bouquets de mariée ont intégré les collections des musées sans que l'on puisse connaître l'histoire des époux qui les avaient constitués. Comme pour la plupart des objets d'ethnographie régionale, l'usage et la signification des bouquets de mariage nous sont connus grâce à des témoignages issus de la tradition orale.

capture d'écran

Modestes et éclatants, quatre bijoux féminins traditionnels

Type : Exposition virtuelle (Site ou page web ) Publié : avril 2004

Classes : 6e ; 5e ; 4e ; 3e ; 2e ; 1e ;

Disciplines : Histoire ; Éducation civique, juridique et sociale ; Histoire des Arts : arts du quotidien ;

Mot(s) clé(s) : symbole ; rite de passage ; mariage ; tradition ; costume et accessoire du costume ;

Hormis pour quelques provinces plus favorisées dans lesquelles le bijou traditionnel est connu dès le 18e siècle, c'est surtout à partir du début du 19e siècle que se développe, en même temps que la coiffe et le costume, le bijou régional.
Peu d'exemples sont connus en Poitou avant la Révolution et le bijou populaire n'a que très rarement atteint, à cette époque, le milieu paysan ou artisanal qui reste pauvre.

Les bijoux sont souvent acquis lors d'un déplacement vers la ville, au moment des foires et marchés.

C'est au cours du 19e siècle que se développent les ateliers locaux comme ceux de Niort qui vont répondre aux besoins de plus en plus nombreux d'une clientèle plus aisée formée par la paysannerie, les petits artisans-commerçants et la petite bourgeoisie. (extrait du dossier)

capture d'écran

Coiffée en Poitou, être et paraître

Type : Exposition virtuelle (Site ou page web ) Publié : août 1999

Classes : 6e ; 5e ; 4e ; 3e ;

Disciplines : Histoire ; Éducation civique, juridique et sociale ;

Mot(s) clé(s) : rite de passage ; mariage ; stylisme ; costume et accessoire du costume ;

...Les jours ordinaires, la coiffe doit être peu coûteuse, peu fragile, et facile à entretenir. Les formes restent définies par la mode locale. On les retrouve dans les coiffes brodées des jours de fête...

(extrait du texte)