Retour à la page d'accueil générale
  Tout
 

Rechercher une publication pédagogique


Filtres
Vider

Filtres appliqués

Supprimer naturalisation

3 résultat(s)

capture d'écran

L'Empire des sciences ... naturelles

Type : Édition numérisée (Document Acrobat ) Publié : mars 2015

Classes : 4e ; 3e ; 2e ; 1e ; Term. ;

Disciplines : Histoire ; Sciences de la Vie et de la Terre ;

Mot(s) clé(s) : pédagogie ; taxidermie ; collection ; naturalisation ;

Poursuivant son partenariat avec l'Association de Sauvegarde et d'Étude des Instruments Scientifiques et Techniques de l'Enseignement (ASEISTE), Alienor.org, Conseil des Musées vous propose la version électronique de «L'Empire des sciences… naturelles » (édité en 2013, bon de commande pour l'ouvrage imprimé à télécharger sur le site aseiste.org). Cet ouvrage de l'ASEISTE de plus de 400 pages et de 700 photographies, est le fruit d'une collaboration exemplaire entre chercheurs, enseignants et responsables du patrimoine :
- Pascal Duris et Nicole Hulin apportent un éclairage très important sur un domaine pratiquement inconnu qu'est celui de l'histoire de l'enseignement des sciences naturelles, des Écoles centrales jusque vers 1930.
- Guillaume Lecointre nous éclaire sur cette véritable révolution scientifique qu'a été dans les années 1950-1960 la classification phylogénétique comme le souligne parfaitement Jules Hoffmann, président de l'Académie des Sciences, prix Nobel de médecine et physiologie dans sa préface. Il montre bien que cette révolution ne s'est pas faite sans difficulté au niveau de la science mais aussi et encore de nos jours au niveau de l'enseignement. À travers les exemples qu'il emprunte aux objets de ces collections (que nous avons présentées suivant une classification de la fin du XIXe siècle pour respecter leur origine), il nous permet de balayer, à la lumière de ce changement de paradigme, les vieilles idées reçues qui perdurent sur l'Évolution.
- Les collections scientifiques notamment celles du lycée Guez de Balzac à Angoulême renferment un certain nombre d'objets hérités de l'époque des cabinets de curiosités sur lesquels Dominique Moncond'huy nous apporte toute sa connaissance et contribue à démêler ce qui relève du mythe et des réalités chassant ainsi un certain nombre d'idées fausses.
- Le remarquable travail effectué par les élèves du lycée d'Angoulême, sous la direction de Christine Baïer Soubigou, en collaboration avec le musée d'Angoulême, notamment pour la reconstitution d'un cabinet de curiosités, nous démontre tout l'intérêt de préserver, mettre en valeur, exploiter pédagogiquement ces collections. En effet, elles renferment de véritables pièces d'exception comme les clastiques d'anatomie du Docteur Auzoux, les crânes à la Beauchène de la Maison Tramond ou les pièces toutes aussi intéressantes des maisons Deyrolle et Boubée dont les histoires nous sont développées par Margaret Olzeswki, Michel Lemire, François Barral, François Bedel et Francis Gires.

capture d'écran

Globetrotters - Migrations

Type : Retour sur exposition (Site ou page web Site ou animation Flash ) Publié : octobre 2014

Classes : 6e ; 5e ;

Disciplines : Histoire ; Sciences de la Vie et de la Terre ;

Mot(s) clé(s) : taxidermie ; animal ; naturalisation ;

L'Homme a mis plusieurs siècles avant de comprendre le phénomène migratoire, ce mouvement naturel provoqué par les alternances climatiques et la raréfaction de la nourriture. Reprenant l'exposition « Globetrotters – Migrations » proposée au musée Bernard d'Agesci à Niort entre le printemps et l'automne 2014, cette exposition virtuelle revient sur le périple d'oiseaux migrateurs observables sur le territoire des Deux-Sèvres. L'exposition explique pourquoi et comment ces oiseaux, à une saison ou un moment précis de l'année, effectuent un voyage aller-retour bien établi de plusieurs milliers de kilomètres vers une destination familière où passer la mauvaise saison.

Si les déplacements saisonniers de certaines espèces d'oiseaux ont, depuis la plus Haute Antiquité, intrigué les observateurs et retenu leur attention, il fallut attendre la fin du XVIIIième siècle pour que soit admis, à la suite des observations des voyageurs naturalistes, le principe des migrations lointaines, jusque-là contesté (au XVIième siècle, les savants comme Olaus Magnus développent encore la thèse selon laquelle les hirondelles s'enterrent dans la vase pour hiberner).

L'invention de la technique du baguage (marquage avec bague ou anneau) au XIXième siècle va permettre de mieux comprendre la migration, dont certains aspects demeurent encore aujourd'hui méconnus.

Didactique et pédagogique, cette exposition virtuelle est l'occasion de mettre en avant une sélection de spécimens issus des collections ornithologiques du musée dans une présentation multimédia largement illustrée et incluant les chants et cris de ces animaux.

capture d'écran

De plumes et de paille, la naturalisation des collections ornithologiques en Poitou-Charentes

Type : Exposition virtuelle (Site ou page web ) Publié : décembre 2003

Classes : 6e ; 5e ;

Disciplines : Sciences de la Vie et de la Terre ;

Mot(s) clé(s) : taxidermie ; animal ; naturalisation ;

Dans sa mission, le muséum conserve donc une véritable base de données scientifiques de la faune et de la flore mondiales. À la manière d'un vaste dictionnaire en trois dimensions, l'établissement garde en son sein pour les générations futures et pour la recherche, espèces disparues ou menacées, cosmopolites ou endémiques.

Des techniques de conservation et de naturalisation sont donc apparues et continuent d'apparaître pour conserver les corps et restituer leur aspect d'origine.

Parmi elles, la taxidermie, dont les premières réalisations remontent à 1750, offre, encore aujourd'hui, le moyen le plus satisfaisant de présenter au public mais aussi de conserver des pans entiers de la faune dont celui, vaste et varié, des oiseaux.