ornement - jambière Tulu Naw

Titre : jambière Tulu Naw
Dénomination : ornement
Auteur - Exécutant : Fali (ethnie)
Désignation
Numéro d'inventaire : 012.1.101
Domaine : bijou, ethnologie
Matières : métal
Techniques de réalisation : martelé, repoussé ciselé
Dimensions et formes : D. 6,5 ; H. 9,5
Description : jambière en fero-tungstène formée d'une large plaque de métal ciselée sur ses bordures et sur un axe médian et traversée à sa moitié d'un bourelet travaillé au repoussé.
Découverte
Lieu de découverte  - de collecte : Cameroun (Afrique, pays)
Date de collecte, de découverte : entre le 1 janvier 1960 et le 1 janvier 1970
Précision sur la découverte, collecte : Collecté par Jean-Gabriel Gauthier en pays fali, village de Ngoutchoumi, nord Cameroun.
Données sur l'exécution
Lieu de création - d'exécution : Cameroun (Afrique, pays)
Date d'exécution : entre le 1 janvier 1960 et le 1 janvier 1970
Données sur l'utilisation
Utilisation : bijou
Précision sur l'utilisation : Certaines parures comme les jambières tulu naw sont portées de manière continue ou presque. Constituées d'une plaque de fer martelé, ciselé et travaillé au repoussé, elles étaient chauffées au dernier moment pour être fermées autour des membres de son propriétaire. Des feuilles fraîches étaient placées au préalable sur la peau pour éviter toute brûlure. Ces objets étaient portés par paire. Pour être retiré, il fallait à nouveau chauffer le métal pour l'écarter et le dégager.

Les forgerons ne constituent pas une caste dans la société fali. Ils appartiennent cependant à des clans particuliers. Ils sont les maîtres du feu et travaillent le fer. La matière première est achetée ou échangée sous forme de lingots ou de boules auprès des Fali du Kangou. Il peut également faire usage de matériaux de récupération (tôles, ailes de voiture, boîtes de conserve, fer à béton...). Le foyer est activé au moyen de deux soufflets à outres en peau de chèvre, chaque outre étant terminée dans sa partie supérieure par une large ouverture. Elles sont en relation avec un tube de bois conique correspondant lui-même avec un autre tube de fer de plus faible diamètre qui débouche à l'intérieur de deux cônes en terre emboîtés l'un dans l'autre.
Les forges hoy titepku se situent à l'extérieur de l'habitation du forgeron pour limiter les risques d'incendie. Elles ne sont protégées que lors de leur utilisation par un abris de nattes superposées à des piquets.
Le forgeron travaille à la commande et fabrique aussi bien des parures que des outils aratoires (haches, houe, herminette...), des armes de chasse ou de combat et des instruments de musique prenant place dans les rites (grelots et cloche double). Sa subsistance est assurée par l'agriculture à laquelle il consacre une grande partie de son temps ainsi que par les cadeaux et dédommagements de ses clients.
Date d'utilisation : entre le 1 janvier 1960 et le 1 janvier 1970
Précision sur l'utilisation seconde : jambière de jeune femme, va normalement par paire
Lieu d'utilisation : Cameroun (Afrique, pays)
Utilisateur : Fali
Administration
Localisation de l'objet : Le Musée d'Angoulême (Angoulême, bât.)
Propriétaire : Angoulême propriété de la commune
Date d'acquisition : don en 2011
Service gestionnaire : Le Musée d'Angoulême
Documents et objets liés
Bibliographie : Salaberry E et alii 2012 (Page : 145)
© Alienor.org, Le Musée d'Angoulême

M0818_012-1-101_1 Jambière Tulu Naw, Fali, Cameroun, n° 012.1.101
Le Musée d'Angoulême


Nous ne donnerons pas suite à vos demandes d'estimation financières, veuillez vous rapprocher des salles de vente ou des commissaires priseurs pour ce type de démarche.
Merci de votre compréhension.