anse

Dénomination : anse
Désignation
Numéro d'inventaire : 853.3.1
Autre n° : 374
Domaine : archéologie, métallurgie, vie domestique
Matières : bronze
Techniques de réalisation : fonte
Dimensions et formes : L. 170 ; l. 40
Sujets représentés : divinité gréco-romaine, Bacchus, tête
Description :

Il s'agit d'une anse d'œnochoé en bronze. Œnochoé est un mot grec qui signifie « verser le vin ».  Le vase précieux dont seule l'anse a été découverte devait faire partie d’un service à boire d’époque romaine. L'anse est ici ornée d'un profil de tête humaine et d'un jeune Bacchus appuyé sur une outre.

Découverte
Lieu de découverte  - de collecte : les Crânières (Faye-l'Abbesse, l.d.)
Date de collecte, de découverte : entre 1852 et 1853
Précision sur la découverte, collecte :

Le site des Crânières à Faye-l'Abbesse avait été repéré par des érudits locaux, tant à partir de traditions locales que par la découverte fortuite de vestiges en surface. En 1852, le marquis de La Rochejacquelin, président du Conseil général des Deux-Sèvres, donne une forte impulsion aux fouilles entreprises l'année précédente. Ces nouvelles recherches, poursuivies par la Société de Statistique des Deux-Sèvres, permettent d’identifier un important complexe monumental gallo-romain. Le rapport préliminaire publié en 1853 par deux sociétaires, L. Lunier et A. Monnet, est la principale source d'information sur le site.

Les fouilles de 1852 concernent exclusivement le sanctuaire qui se trouve dans un champ nommé «Les Terres Noires», enregistré sous le numéro 541 de l'ancienne matrice cadastrale.

A l'intérieur d'une enceinte polygonale, les soubassements d'un temple circulaire de 15 m de diamètre sont découverts. Dans la cella de 7 m de diamètre, où la plupart des monnaies furent découvertes, plusieurs «excavations évasées, de 30 cm environ de profondeur» avaient été aménagées. Un bassin quadrangulaire, alimenté par un aqueduc, parachève l'ensemble au nord-ouest.

Un important mobilier (métallique, lithique, céramique et ostéologique) est découvert au cours de cette campagne. Les auteurs du rapport précisent que les objets sont trouvés en différents endroits et à des hauteurs stratigraphiques différentes.

Leur description de la stratigraphie du site permet d’établir l’existence à proximité du mur oriental de l'enceinte du sanctuaire, dans l'un des niveaux anciens, d’un dépôt concentré dans une couche de faible épaisseur mais dont on ignore l'étendue. Cet ensemble constitué d'objets en fer manifestement mutilés et de restes d'individus probablement sacrifiés évoque les dépôts de sanctuaires préromains du nord-est de la France. La confrontation du mobilier avec le compte rendu de la campagne de 1852 suggère l'existence d'un sanctuaire préromain.

Type de découverte : fouilles
Données sur l'exécution
Époque, datation, style et mouvement : époque romaine
Administration
Localisation de l'objet : Donjon (Niort, bât.)
Propriétaire : Niort propriété de la commune
Date d'acquisition : ancien fonds en 1853
Ancienne appartenance : Société de statistique des Deux-Sèvres entre 1852 et 1904
Société Historique et Scientifique des Deux-Sèvres en 1904
Service gestionnaire : conservation des musées de la Communauté d'Agglomération du Niortais
© Alienor.org, Musées de la Communauté d'Agglomération du Niortais

M0841_853-3-1_p Anse d'oenochoé en bronze, époque romaine, Faye-l'Abbesse (79), n° inv. 853.3.1
musées de la Communauté d'Agglomération du Niortais


Nous ne donnerons pas suite à vos demandes d'estimation financières, veuillez vous rapprocher des salles de vente ou des commissaires priseurs pour ce type de démarche.
Merci de votre compréhension.