collier esclavage

Dénomination : collier esclavage
Auteur - Exécutant : anonyme (orfèvre)
Désignation
Numéro d'inventaire : 000.19.1
Domaine : bijou, orfèvrerie, costume - accessoires du costume, ethnologie
Matières : or, argent, pierre synthétique
Techniques de réalisation : émail, estampé matrice, serti
Dimensions et formes : L. 51
Sujets représentés : corbeille, fleur
Description : Ce modèle comporte trois plaques estampées et cinq chaînes et est doté d'un fermoir de type barillet émaillé. Les plaques présentent une composition de petites pierres en navettes et rondes vertes, blanches et rouges serties. Le collier est doté de chaînes jaseron et paillettes composées de motifs de corbeilles fleuries.
Type d'inscription : poinçon tête d'aigle tournée à droite
Données sur l'exécution
Lieu de création - d'exécution : Niort (Deux-Sèvres, ville)
Paris (Paris, ville)
Siècle ou millénaire : 2e moitié 19e siècle
Précision sur la genèse :

Probablement fabriqué pour l'Aunis ou la Saintonge, ce collier provient de l'Île d'Oléron. Les chaînes seraient d'origine parisienne, tandis que les plaques seraient, elles, niortaises.

Données sur l'utilisation
Utilisation : bijou
Lieu d'utilisation : Poitou (hist.)
Administration
Localisation de l'objet : musée Bernard d'Agesci (Niort, bât.)
Propriétaire : Niort propriété de la communauté d'agglomération
Date d'acquisition : achat avec le concours du FRAM le 27 mai 2000
Ancienne appartenance : Oudoux Philippe
Service gestionnaire : conservation des musées de la Communauté d'Agglomération du Niortais
Documents et objets liés
Bibliographie : Gendron C 1992
Joannis C 1992
© Alienor.org, musées de la Communauté d'Agglomération du Niortais

M0841_5-E-ESC-0001 Collier esclavage (n° d'inv. 000.19.1)
musées de la Communauté d'Agglomération du Niortais

M0841_5-E-ESC-0002 Fermoir "barillet" du collier esclavage (n° d'inv. 000.19.1)
musées de la Communauté d'Agglomération du Niortais


Nous ne donnerons pas suite à vos demandes d'estimation financières, veuillez vous rapprocher des salles de vente ou des commissaires priseurs pour ce type de démarche.
Merci de votre compréhension.