cornemuse

Dénomination : cornemuse
Auteur - Exécutant : Bellegarde Jean (facteur de cornemuse)
Désignation
Numéro d'inventaire : 1980.63.1
Domaine : ethnologie, musique
Appellation vernaculaire : boha
Matières : peau, bois, métal
Techniques de réalisation : tanné, étamé, serti
Dimensions et formes : L. 61 ; l. 36,5
Description :

Cornemuse landaise constituée d'une poche de peau retournée (de confection plus récente d'après Lothaire Mabru) munie de deux souches en bois, celle qui avec le porte-vent forme le bohet, et la souche du pihet. Elles sont serties de pièces métalliques (en étain probablement) venant renforcer les parties fragiles mais également décorer l'instrument de motifs géométriques traditionnels. La partie amovible du brunidèir et les anches sont manquantes. Le pihet et le porte-vent sont en buis. Parmi les 19 cornemuses retrouvées par l'Association Bohaires de Gasconha lors d'un inventaire à la fin des années 2010, le bohet de cet instrument est le plus élaboré. Le rapport Boha au sac, publié en 2018 par l'association indique concernant le bohet de cette cornemuse : "Son étamage est remarquable esthétiquement comme techniquement". Les côtés du pihet sont ornés d'un oiseau stylisé au corps à échelle simple, signature permettant de reconnaître les cornemuses fabriquées par Jean Bellegarde dit "Nanot de Yoy", facteur de Sabres. Cet oiseau noir est complété de motifs géométriques similaires à ceux exploités par les autres facteurs de la Grande Lande : deux losanges rouges, échelles, étoiles stylisées pour le pihet, lignes droites et obliques en cire rouge, croix noires pour le bohet.

Données sur l'exécution
Lieu de création - d'exécution : Sabres (Landes, ville)
Précision sur la genèse :

Le nom "boha" vient du verbe bohar, signifiant "souffler" en gascon. Ses sonneurs sont les bohaires. La boha se distingue des autres cornemuses françaises sur 3 points : la présence de 2 tuyaux parallèles sur une même pièce de bois (le pihet), l'usage de anches simples (au lieu des anches doubles), un tuyau d'accompagnement qui permet d'osciller entre deux notes (un "bourdon variable" au lieu d'un simple bourdon). C'est un chapiteau de l'Église Saint-Martin de la commune d'Arx (Landes) datant de 1522, qui constitue la première représentation de la boha, ce qui laisse supposer une pratique en Gabardan dès le XVIe siècle. Aux XIXe et début XXe siècles, la boha anime les bals et fêtes locales dans les Landes de Gascogne. Elle est jouée seule ou accompagnée d'une vielle, d'un fifre, d'un violon ou d'un tambour. Elle est pratiquée par des métayers, bergers ou artisans. La disparition des derniers bohaires vers les années 1940-1950 interrompt la pratique. Celle-ci renaît grâce au mouvement revivaliste des années 1970. La boha, cornemuse des Landes de Gascogne, est inscrite à l'inventaire du patrimoine culturel immatériel français depuis 2016.

Données sur l'utilisation
Utilisation : musique
Précision sur l'utilisation :

La donatrice est l'épouse de Raymond Mougnères, utilisateur de la cornemuse. L'instrument a été photographié par Félix Arnaudin.

Période d'utilisation : 1e moitié 20e siècle
Lieu d'utilisation : Sabres (Landes, ville)
Utilisateur : Mougnères Raymond
Administration
Localisation de l'objet : Écomusée de Marquèze (Sabres, bât.)
Propriétaire : Parc naturel régional des Landes de Gascogne propriété du Syndicat Mixte
Date d'acquisition : don
Ancienne appartenance : Mougnères (Marquèze)
Service gestionnaire : Écomusée de Marquèze
Documents et objets liés
Bibliographie : La cornemuse des Landes de Gascogne
La cornemuse landaise, hier et aujourd'hui
La Cornemuse Landaise, la boha
Dictionnaire de la Grande-Lande, tome VI
Dictionnaire de la Grande-Lande, tome VII
Chants populaires de la Grande-Lande, tome III
Chants populaires de la Grande-Lande, tome VI
Fiche d’inventaire du patrimoine culturel immatériel de la France

M0080_1980.63.1a Cornemuse landaise.
PNRLG, Écomusée de Marquèze

M0080_1980.63.1b Cornemuse landaise, bohet.
PNRLG, Écomusée de Marquèze

M0080_1980.63.1c Cornemuse landaise, pihet.
PNRLG, Écomusée de Marquèze

M0080_1980.63.1d Cornemuse landaise, pihet.
PNRLG, Écomusée de Marquèze


Nous ne donnerons pas suite à vos demandes d'estimation financières, veuillez vous rapprocher des salles de vente ou des commissaires priseurs pour ce type de démarche.
Merci de votre compréhension.