triptyque - La Côte d'Argent - Mimizan-Bourg (titre inscrit)

Titre :

La Côte d'Argent - Mimizan-Bourg (titre inscrit)

Dénomination : triptyque
Auteur - Exécutant : Poissonnié Alexandre-Marcel (peintre)
Désignation
Numéro d'inventaire : 2019.0.3
Autre n° : Doc 2018.1.3
Domaine : peinture, arts, Europe, temps modernes
Matières : bois
Techniques de réalisation : peinture à l'huile
Dimensions et formes : H. 28,4 ; l. 75 ; E. 2,5 (cadre en totalité) - H. 15,3 ; l. 22 (panneau gauche) - H. 22 ; l. 22 (panneau centre) - H. 15 ; l. 22 (panneau droite)
Description :

Ce tableau est conçu sous forme de triptyque, et représente le bourg de Mimizan. À gauche, une vue des dunes et des rives de l'océan. Au centre, le clocher-porche roman de l'église prieurale Sainte-Marie de Mimizan, seul vestige épargné de l'église bâtie une première fois au XIe siècle, démolie et reconstruite à la fin du XIIe, début du XIIIe siècle, ravagée par un incendie en 1735 et finalement démolie en 1898-1899, sauf cette partie emblématique qui marque encore aujourd'hui une étape sur le chemin de Saint-Jacques-de-Compostelle. À droite enfin, une vue de la forêt de pins.

Type d'inscription : titre, signature, date, nom de l'auteur
Transcription des inscriptions :

Signature et date, en bas à gauche, manuscrit à l'huile noire, M. POISSONNIé 1929
Nom de l'auteur, en bas au centre, gravé sur une petite plaque de cuivre, MARCEL POISSONNIE / SALON DE PARIS
Titre et texte, au dos au centre, manuscrit à la peinture noire, La Côte d'Argent Mimizan-Bourg / par / Marcel Poissonnié / du / Salon des Artistes Français / Prix 1000 F

Données sur l'exécution
Date d'exécution : en 1929
Siècle ou millénaire : 20e siècle, 2e quart 20e siècle
Précision sur la genèse :

L'ensemble de Poissonnié est intéressant car il évoque un monument littéraire de la région, « Le Tryptique » de Maurice Martin.
Ce poète bordelais, journaliste à « La Petite Gironde » et au « Journal de l'Automobile », participe le 20 mars 1905 à l'aventure qui consiste à rejoindre Arcachon à Biarritz en longeant la côte, et en empruntant 228 kilomètres de chemins de sable, grâce à une caravane de chevaux et de charrettes muletières. L'équipée fait étape à Mimizan, et là Maurice Martin propose à tous de baptiser cette côte sauvage la « Côte d'Argent ».
En 1922, il réuni ses poèmes sur les mystérieuses Grandes Landes de Gascogne dans un recueil intitulé « Le Ciel – L'Océan - La Forêt, Le Triptyque, poèmes de la Côte d'Argent ». Ces textes, chers au cœur des Gascons étaient récités lors de réunions familiales ou entre amis, pour célébrer le pays.
Tout cela est bien évoqué dans le triptyque de Poissonnié, car au dos du panneau central, l’œuvre est titrée « La Côte d'Argent – Mimizan Bourg ».
Ainsi, Poissonnié, qui peint ces tableautins en 1929, représente Mimizan, la ville étape où la côte aquitaine a été baptisée « côte d'argent », avec son antique clocher-porche qui monte vers le ciel et le symbolise ; il représente également la forêt et la dune qui borde l'océan.

Administration
Localisation de l'objet : musée de Borda (Dax, bât.)
Propriétaire : Dax propriété de la commune
Date d'acquisition : don le 9 avril 2018
Service gestionnaire : Musée de Borda
© Alienor.org, Musée de Borda de Dax

M0077_2019.0.3_A. Gilbert 1055 La Côte d'Argent - Mimizan-Bourg, Alexandre-Marcel Poissonnié, 1929.
Musée de Borda, Dax


Nous ne donnerons pas suite à vos demandes d'estimation financières, veuillez vous rapprocher des salles de vente ou des commissaires priseurs pour ce type de démarche.
Merci de votre compréhension.