gravure - Habitans des Landes (titre inscrit)

Titre :

Habitans des Landes (titre inscrit)

Dénomination : gravure
Auteur - Exécutant : anonyme (illustrateur)
Désignation
Numéro d'inventaire : 2017.1.1
Autre n° : N° PV 2004-14 : 33 ; N° inv provisoire Doc 2008.6.1
Domaine : Europe, temps modernes, arts, estampe
Matières : papier, encre (bâton)
Techniques de réalisation : gravé, impression, aquarelle
Dimensions et formes : H. 14 ; l. 18,1 (non encadrée)
Sujets représentés : scène, résineux, pin, paysage, Landes d
Description :

Un groupe de Landais juchés sur leurs échasses portent des costumes divers, discutent, un berger mène son troupeau, un gemmeur sur son « pitey » entaille l'écorce d'un pin pour en récupérer la sève. Cette gravure est peinte sur son pourtour pour créer un effet de passe-partout, tout en préservant le titre en partie inférieure.

Gravure en couleur, sur papier (semble aquarellée)

Type d'inscription : titre, annotation
Transcription des inscriptions : Emplacement : En bas au centre | Transcription : Habitans des Landes

Emplacement : Au dos | Description : manuscrit | Transcription : Don de Mme Cazaux - Despax Teisier 1959
Données sur l'exécution
Date d'exécution : avant 1835
Précision sur la genèse :

Les premières représentations des Landes et de leurs habitants remontent à un ouvrage écrit en 1798 par Jacques Grasset Saint-Sauveur (1757-1810), "Les Landes de Bordeaux, mœurs et usages de leurs habitans". Cette publication décrit différents types populaires, d'une façon très pittoresque, et est accompagnée de gravures en couleurs, dues à un certain Labrousse. En 1818 parait le "Recueil de divers costumes des habitans de Bordeaux et des environs" une série de notices sur des types populaires de la région, écrites par Edmond Géraud, et illustrées par Gustave de Galard (1779-1841). La même année Jean Florimond Boudon de Saint-Amand publie "Voyage agricole, botanique et pittoresque dans une partie des landes de Lot-et-Garonne et de celles de la Gironde", accompagné de 3 gravures de Landais typiques. En 1835, Abel Hugo (1798-1855) publie "France pittoresque, ou Description pittoresque, topographique et statistique des départements et colonies de la France, avec des notes sur les langues, idiomes et patois, et des renseignements statistiques, accompagnée de la statistique générale de la France". Cet ouvrage se compose de 3 tomes dans lesquels le département des Landes a sa part ; dans le chapitre qui lui est consacré, une gravure est intitulée « Habitans des Landes » (tome 2, incluse entre les pages 124 et 125) ; c'est la gravure 2017.1.1.

 

Cette gravure ancienne a l’intérêt d'être le témoin d'une des toutes premières étapes dans la représentation du paysage landais et de ses habitants. En effet, les images et textes évoqués ci-dessus fondent l'identité de la région aux yeux des citadins, qui découvrent un monde terriblement exotique, une terre ingrate, une population étrange : « Les paysans Landais sont peu civilisés ; le genre de vie qu'ils mènent, les rend tout à fait rustiques et presque sauvages... » dit Grasset Saint-Sauveur dans son ouvrage. Ces stéréotypes tenaces accompagnent le voyageur en route vers l'Espagne, à partir du milieu du XIXe siècle. Lors de son passage dans les Landes, celui-ci cherchera des images comme celle dont il est question ici, pour décrire son périple, le rendre d'autant plus incroyable que les personnages croisés sont peu communs.

Précision sur la datation : Gravure issue d'un ouvrage publié en 1835
Administration
Localisation de l'objet : musée de Borda (Dax, bât.)
Propriétaire : Dax propriété de la commune
Date d'acquisition : don en 1959
Ancienne appartenance : Cazaux Despax
Service gestionnaire : Musée de Borda
Documents et objets liés
Bibliographie : Hugo "France pittoresque" 1835 (Page : Source vérifiée | Cet ouvrage se compose de 3 tomes ; dans le chapitre qui est consacré aux Lanes, une gravure est intitulée « Habitans des Landes » (tome 2, incluse entre les pages 124 et 125).)
Bulletin de la Société de Borda, 1959 (Page : Source vérifiée | 1° trim (don) p.126)

Nous ne donnerons pas suite à vos demandes d'estimation financières, veuillez vous rapprocher des salles de vente ou des commissaires priseurs pour ce type de démarche.
Merci de votre compréhension.