imprimé - Courses de taureaux à Bayonne. Passes de cape exécutées par Cucharès. (titre inscrit)  

Titre :

Courses de taureaux à Bayonne. Passes de cape exécutées par Cucharès. (titre inscrit)

 

Dénomination : imprimé
Auteur - Exécutant : Valentin H (Dessinateur Illustrateur)
Fessari Et Cie (Editeur)
Désignation
Numéro d'inventaire : 2017.3.2
Autre n° : N° PV 2004-14 : 30 ; N° inv provisoire Doc 2013.5.2
Domaine : vie sociale - culturelle, spectacle - fête, jeu - sport - loisirs, sociabilité, organisation sociale, Europe, estampe, imprimé, ethnologie
Matières : papier, encre (bâton)
Techniques de réalisation : imprimé, imprimé couleur
Dimensions et formes : H. 17,5; l. 21,5 (oeuvre) H. 28,2 ; l. 32 ; E. 1,5 (cadre)
Sujets représentés : tauromachie, course de taureaux, torero, taureau, cheval, arènes
Description : Dans l'arène le torero fait une passe avec sa cape sur les épaules ; sa cuadrilla (7 hommes) surveille le taureau, ainsi que deux picadores ; en arrière plan un cheval est en train d'expirer ; autour sur les gradins circulaires en bois, la foule en délire acclame le torero ; à droite la tribune d'honneur est pavoisée pour l'occasion.
Nombre de parties : 1
Type d'inscription : titre, signature, signature, Texte
Transcription des inscriptions :

Emplacement : En bas au centre | Transcription : Courses de taureaux à Bayonne. Passes de cape exécutées par Cucharès.

Emplacement : En bas à gauche | Transcription : H. VALENTIN

Emplacement : En bas à droite | Transcription : FESSARI

Emplacement : Au dos | Description : texte visible par transparence en haut à gauche (mais à vérifier en décadrant)

Données sur l'exécution
Lieu de création - d'exécution : Paris (Paris, ville)
Date d'exécution : entre août et septembre 1853
Sources de la représentation : Corrida du 21 août 1853, aux arènes de Saint-Esprit, la première corrida espagnole en France, avec picador.
Précision sur la genèse :

Cette illustration en couleurs est tirée d'un journal ou d'un ouvrage, car on voit par transparence un texte au dos du papier.

Elle est signé par Fessari & Cie (un éditeur et marchand d'estampes, installé à Paris) et par l'illustrateur Henri Valentin (1820-1855) qui est bien édité par cette Maison Fessari, active au XIXe siècle.

Dans le titre de cette image se glisse une erreur : "Courses de taureaux à Bayonne. Passes de cape exécutées par Cucharès" ; le grand torero Cúchares (1818-1868) est venu toréer aux arènes de Saint-Esprit (près de Bayonne) et non à Bayonne car cette ville construit ses premières arènes en 1893 ; Cúchares est déjà mort à cette date là.

D'après les dates d'activité de Cúchares et de Valentin, on a certainement ici une représentation de la corrida du 21 août 1853, aux arènes de Saint-Esprit, qui est la première corrida espagnole en France, avec picador ; un événement au succès incroyable.

Le 20.08.1853 a lieu à Saint-Esprit une première corrida espagnole sans picador.

Le lendemain, le 21.08, toujours à Saint-Esprit, a lieu la première corrida espagnole avec picador, et Cúchares.

En décadrant la gravure on s'apercevrait peut être qu'elle est extraite de la revue l'Illustration. La corrida a lieu le 21.08.1853, mais il y a eu un délais pour créer la gravure et l'imprimer dans la revue l'Illustration (d'après l'article du 03.09.1853) ; l'image est publiée dans la revue du 10.09.1853.

Données sur l'utilisation
Précision sur l'utilisation :

Image de presse

Date d'utilisation : en septembre 1853
Administration
Localisation de l'objet : musée de Borda (Dax, bât.)
Propriétaire : Dax propriété de la commune
Date d'acquisition : don le 12 août 2013
Service gestionnaire : Musée de Borda
Documents et objets liés
Exposition : Musée de Borda, Dax, 2013, Cultures Taurines Numéro dans le catalogue : Exposé pendant trois mois

M0077_2017.3.2_A. Gilbert-1048 "Courses de taureaux à Bayonne. Passes de cape exécutées par Cucharès"
Musée de Borda, Dax


Nous ne donnerons pas suite à vos demandes d'estimation financières, veuillez vous rapprocher des salles de vente ou des commissaires priseurs pour ce type de démarche.
Merci de votre compréhension.