bâton de danse

Dénomination : bâton de danse
Auteur - Exécutant : Yorouba
Désignation
Numéro d'inventaire : H.4226
Domaine : ethnologie, sculpture
Appellation vernaculaire : Oshe Shango
Matières : bois, résine
Dimensions et formes : H. 39,5 ; l. 7,8 ; Ep. 6
Description :

Bâton sculpté. Le manche du bâton est surmonté d'une plateforme circulaire, supportant un personnage féminin, agenouillé en signe de dévotion, portant sur la tête la double hache semblable aux ailes épaisses d'un papillon. Elle porte une coiffure allongée. Les lobes des oreilles sont arrondis et percés d'un orifice central. Les arcades sourcilières suivent le prolongement du nez, aux narines aplaties. Les orbites de forme convexe, sont mises en relief sur la sculpture. Le ventre et les fesses sont proéminents. Les épaules très robustes, soutiennent des seins tombants. Elle est dotée de longs bras, qui suivent le prolongement du buste. Les mains sont incurvées et soutiennent le poids des fesses. L'ensemble du bâton est recouvert d'un enduit noirâtre, qui disparaît progressivement sur certaines parties.

Type d'inscription : numéro d'inventaire
Transcription des inscriptions :

Numéro marqué sous socle

Données sur l'exécution
Lieu de création - d'exécution : Bénin (Afrique, pays)
Données sur l'utilisation
Précision sur l'utilisation :

Il représente une des nombreuses variantes des oshé shango. Par exemple les genoux peuvent se plier en signe de dévotion, les bras et les mains s'incurver pour soutenir la pointe des seins en signe de confiance en de futures maternités, ou encore se lever pour saisir le croissant, symbole de la foudre cachée par le Dieu en colère. De même la sculpture peut être recouverte d'une peinture polychrome, bleue, blanche, rouge et noire, et de décors géométriques.  Ce sont des bâtons sculptés anthropomorphes porteurs de la double hache stylisée, emblème du Dieu Shango. Déposés au pied de l'autel du Dieu dans son temple, ils se confondent avec les autres offrandes. Tenus par les fidèles en transe, ils participent à l'invocation de la divinité. Pierre Verger dans son ouvrage donne une description du dieu Shango : "Dieu du tonnerre des Yoruba, il est viril et gaillard, violent et justicier, il châtie les menteurs, les voleurs et les malfaiteurs . . . Shango danse en Afrique au son du tambour "Bata" . . . Au cours de la danse, Shango brandit son Oshe avec fierté ; plus tard, le rythme s'accélérant, il fait le geste de prendre dans son sac imaginaire des pierres de foudre et de le lancer sur la terre". Shango est également l'ancêtre des rois Yoruba, la mythologie en fait le roi d'Oyo. A ce titre, il est une des divinités les plus respectées du panthéon Yoruba.

Administration
Localisation de l'objet : museum d'Histoire Naturelle (La Rochelle, bât.)
Propriétaire : La Rochelle propriété de la commune
Date d'acquisition : achat le 21 octobre 1992
Ancienne appartenance : Galerie SAO
Service gestionnaire : Museum d'Histoire Naturelle de La Rochelle
© Alienor.org, Muséum d'histoire naturelle de La Rochelle

MHNLR_H.4226_1@H.4226@1
Muséum d'Histoire naturelle de La Rochelle


Nous ne donnerons pas suite à vos demandes d'estimation financières, veuillez vous rapprocher des salles de vente ou des commissaires priseurs pour ce type de démarche.
Merci de votre compréhension.