épi de faîtage

Dénomination : épi de faîtage
Désignation
Numéro d'inventaire : 50.93.6
Domaine : ethnologie, céramique, artisanat - industrie, architecture, vie sociale - culturelle, sociabilité, organisation sociale, œuvre en trois dimensions
Matières : terre cuite
Techniques de réalisation : glaçure plombifère
Dimensions et formes : H. 52 ; l. 27 ; E. 20 (mesures prises lors du récolement) - H. 53 ; l. 25 (mesures inscrites à l'inventaire)
Sujets représentés : boule, oiseau, triangle
Description :

Épi de faîtage en terre cuite vernissée brun, se rattachant par sa forme au type de Donzenac. Cet épi est constitué de deux bulbes reliés par un rétrécissement et présente quatre anses verticales symétriques (l'une d'entre elles étant manquante), pourvues à leur partie supérieure d'un mamelon ou toupie ; l'ensemble est sommé d'un oiseau stylisé. 

 

L’épi de faîtage (= arête supérieure d’un comble, également appelé poinçon) servait à couvrir un endroit vulnérable risquant de prendre l’eau, au sommet d’un toit. Il avait donc d’abord un rôle fonctionnel face aux intempéries. Il existait même des épis de faîtage éoliens qui émettaient un sifflement lorsqu’il y avait du vent !

Cependant, les épis de faîtage avaient aussi un rôle décoratif comme le montrent les représentations d’oiseaux à leur extrémité. Cet ornement avait alors un sens symbolique, qui marquait le statut d’un propriétaire dans la société villageoise, telle une enseigne sociale. Les animaux représentés faisaient ainsi office d’"armoiries". L’épi de faîtage était en terre cuite, en céramique, en bois ou en fer forgé. Son existence remonterait à la période gallo-romaine mais sa présence en Occident est réellement attestée à partir du 11e siècle. Les épis de faîtage ont été très employés entre 1850 et 1920 sur les maisons construites en Corrèze. Aux 19e  et 20e  siècles, les épis de faîtage sont de plus en plus souvent en zinc. Ce type d’ornement subit alors une uniformisation, due à sa fabrication industrielle, puis finit par disparaître. 

 

 

Description figurant à l'inventaire réglementaire : épi pour faîtage, terre cuite vernis, Meyssac, fabrique de poteries, 19e siècle.

Type d'inscription : POINÇON
Transcription des inscriptions :

JA (inscription réalisée sur la panse avant la cuisson)

Données sur l'exécution
Lieu de création - d'exécution : Meyssac (Corrèze, ville)
Siècle ou millénaire : 19e siècle
Données sur l'utilisation
Utilisation : décor (construction)
Administration
Localisation de l'objet : musée Labenche (Brive, bât.)
Propriétaire : Brive propriété de la commune
Date d'acquisition : don entre 1887 et 1891
Ancienne appartenance : Rupin Ernest
Service gestionnaire : musée Labenche
Documents et objets liés
Bibliographie : Les poteries populaires et les potiers du Limousin
Exposition : Le passé recomposé
© Alienor.org, Collections Musée Labenche, ville de Brive

M0499_50.93.6-a Epi de faîtage
Collections Musée Labenche, ville de Brive

M0499_50.93.6-b Epi de faîtage
Collections Musée Labenche, ville de Brive

M0499_50.93.6-c Epi de faîtage
Collections Musée Labenche, ville de Brive

M0499_50.93.6-d Epi de faîtage
Collections Musée Labenche, ville de Brive


Nous ne donnerons pas suite à vos demandes d'estimation financières, veuillez vous rapprocher des salles de vente ou des commissaires priseurs pour ce type de démarche.
Merci de votre compréhension.