statuette - statuette magique Nkisi

Titre : statuette magique Nkisi
Dénomination : statuette
Auteur - Exécutant : Kongo (ethnie)
Désignation
Numéro d'inventaire : 898.5.4
Domaine : croyances - coutumes, ethnologie
Matières : bois, kaolin, ocre, os d'animal, résine, fibre végétale, étoffe
Techniques de réalisation : sculpté
Dimensions et formes : H. 23,5 ; l. 6,5
Description : Statuette en bois dur rougeâtre portant des traces de kaolin et d'ocre ; elle comporte également de l'os d'origine animale, deux `médicaments` sur la tête et sur le ventre en matière résineuse et un en tissu et fibres végétales au cou.
Cette statuette comporte trois médicaments : un sur le ventre, un sur le cou et un, plus spectaculaire, sur la tête formant une protubérance au sommet de laquelle on a fiché un os, ce qui lui donne, par coïncidence, l'allure d'une tiare pharaonique, surmontée du serpent uraeus.
Découverte
Lieu de découverte  - de collecte : République Démocratique du Congo (Afrique, pays)
Date de collecte, de découverte : entre 1887 et 1896
Collecteur : Largeau Victor
Type de découverte : enquête ethnographique
Données sur l'exécution
Lieu de création - d'exécution : République Démocratique du Congo (Afrique, pays)
Siècle ou millénaire : 19e siècle
Précision sur la genèse :

Les objets Bakisi (`esprits`) ou Minkisi (`objets`) ne sont efficaces que lorsque le Nganga les a chargés d'ingrédients magiques divers (herbes, feuilles, graines, sel, cheveux humains, terre de cimetière...), contenus dans des empâtements résineux, parfois fermés d'un fragment de miroir qui renforce la puissance du `médicament`. L'objet est en outre consacré par des sacrifices et des incantations : à cette occasion, il est enduit d'argile blanche Pemba, qui est la couleur du monde des morts et donne la faculté de `voir` les sorciers, soit de poudre `Tukula`, sciure rouge du bois de ptérocarpus soyauxii, qui rappelle la couleur du sang et matérialise l'action magique.

Données sur l'utilisation
Utilisation : médicament, croyance et rites
Période d'utilisation : 19e siècle
Lieu d'utilisation : République Démocratique du Congo (Afrique, pays)
Utilisateur : Kongo
Administration
Localisation de l'objet : musée Bernard d'Agesci (Niort, bât.)
Propriétaire : Niort propriété de la commune
Date d'acquisition : achat
Ancienne appartenance : Largeau Victor entre 1887 et 1896
Veuve Largeau en 1896
Société de statistique des Deux-Sèvres en 1898
Société Historique et Scientifique des Deux-Sèvres en 1904
Service gestionnaire : conservation des musées de la Communauté d'Agglomération du Niortais
Documents et objets liés
Bibliographie : L'Art africain dans les collections publiques du Poitou-Charentes, Rochefort, 1986_1 (Page : 51)
© Alienor.org, communauté d'agglomération du Niortais

M0841_898-5-4_p1 statuette, inv.898.5.4
Musées de la Communauté d'Agglomération du Niortais

M0841_898-5-4_p2 statuette, inv.898.5.4
Musées de la Communauté d'Agglomération du Niortais


Nous ne donnerons pas suite à vos demandes d'estimation financières, veuillez vous rapprocher des salles de vente ou des commissaires priseurs pour ce type de démarche.
Merci de votre compréhension.