pistolet

Dénomination : pistolet
Auteur - Exécutant : Manufacture d'Armes de Châtellerault (fabricant)
Désignation
Numéro d'inventaire : 1988.104
Domaine : armurerie, ethnologie
Appelation historico-commerciale : pistolet de marine modèle 1849
Matières : bois, métal
Dimensions et formes : L. 30,7 ; Calibre 15,2 mm ; Pds. 920
Description : Canon à cinq pans courts, bouton de culasse à crochet; petite hausse fixe à cran unique sur queue de culasse et petit guidon à embase sur le canon près de la bouche. Cheminée de guerre. Baguette en tête de clou solidaire du canon par une chaînette fixée sous le canon. Crochet de ceinture renforcé.
Les munitions utilisées pour cette arme sont des balles sphériques de la gendarmerie.
Type d'inscription : marque de fabrique, date de fabrication, date, POINÇON
Transcription des inscriptions : Mr Nle de | Chatellerault (sur la platine)
1851 (sur le pan gauche)
Mle 1849 (sur la queue de culasse)
Arcelin (sur la crosse)
Données sur l'exécution
Lieu de création - d'exécution : Châtellerault (Vienne, ville)
Date d'exécution : en 1851
Siècle ou millénaire : 3e quart 19e siècle
Précision sur la genèse : Pistolet qui résulte de la dernière mise au point du pistolet de marine à percussion modèle 1837 et de sa modification modèle 1842. De 1849 à 1853, la Manufacture d'armes de Châtellerault en fabriqua 8433.
Données sur l'utilisation
Utilisation : arme à feu
Précision sur l'utilisation : La marine s'est toujours distinguée par son armement. Les conditions très particulières de combat en mer rendaient nécessaires l'emploi d'une arme légère, maniable, se chargeant rapidement et dont le système de mise à feu était le moins possible sensible à l'humidité. En effet, l'usage d'une arme à feu n'était qu'occasionnel et fugitif : ce n'est que lors d'un abordage, dans un espace très restreint, sur une cible concentrée et pratiquement à bout portant que le matelot faisait feu. Aussi la marine adopta-t-elle très vite le système de mise à feu à percussion par capsule. Un premier pistolet fut fabriqué en 1837 en s'inspirant de l'armurerie civile et modifié en 1842. Mais ce pistolet avait le défaut de donner un grand nombre de ratées au premier coup. La marine adopta donc en 1849 un nouveau pistolet qui est en fait une version améliorée du modèle 1837-1842. Il en diffère par ses dimensions un peu plus fortes, par les pans du canon (5 sur le modèle 1849), par le guidon de la hausse qui n'existent pas sur le 1837-1842, par la platine dont la disposition intérieure adopte la modification de 1847 qui rend l'arme plus solide, par la baguette dont la "tête de clou" est rendue solidaire du canon par une chaînette. Ce pistolet avait beau avoir un fonctionnement satisfaisant et répondre aux voeux de la marine, on en fabriqua peu. Les arsenaux étaient largement pourvus du modèle 1837-1842 et le modèle 1849 ne fut donc pas commandé.
Administration
Localisation de l'objet : hôtel Sully (Châtellerault, bât.)
Propriétaire : Châtellerault propriété de la commune
Date d'acquisition : achat avec le concours du FRAM le 11 June 1988
Ancienne appartenance : Le Hussard
Service gestionnaire : musée Sully
Documents et objets liés
Bibliographie : Lombard C 1987
Boudriot, 1979-1981
Leclerc P Vila D 1996 (Page : p.27 n° 4)
© Alienor.org, Musées de Châtellerault

M0846_N_1988-104 Pistolet de marine modèle 1849 (n° inv. 1988.104)
Musées de Châtellerault

M0846_N_1988-104_b Pistolet de marine modèle 1849 (n° inv. 1988.104)
Musées de Châtellerault

ACM-M0846_1988.104_DSC0313 (n° d'inv. )
Musées de Grand Châtellerault

ACM-M0846_1988.104_DSC0316 (n° d'inv. )
Musées de Grand Châtellerault


Nous ne donnerons pas suite à vos demandes d'estimation financières, veuillez vous rapprocher des salles de vente ou des commissaires priseurs pour ce type de démarche.
Merci de votre compréhension.