autel - Autel gaulois (moulage)

Titre : Autel gaulois (moulage)
Dénomination : autel
Désignation
Numéro d'inventaire : 1949.450A
Domaine : sculpture, archéologie
Matières : plâtre
Techniques de réalisation : moulage
Dimensions et formes : H. 840 mm ; l. 770 mm ; E. 320 mm
Sujets représentés : corne d'abondance, torque, massue, taureau, Hercule
Description : Il s'agit ici d'un moulage en plâtre. L'objet original se trouve au Musée des Antiquités Nationales, à Saint-Germain-en-Laye.
Cet autel, sculpté sur ses deux faces, appartenait sans doute à un sanctuaire public. D'un côté, un couple divin : une déesse-mère, tenant la corne d'abondance et accostée d'une fillette, est vêtue d'une robe dont les plis soulignent la poitrine. La tête, par chance conservée, présente une coiffure en "catogan" et un visage massif aux traits lourds.
À sa droite, un dieu assis en tailleur. Il est pourtant de même hauteur que sa parèdre. Vêtu lui aussi d'une tunique, il tient dans sa main droite un torque et, de l'autre, peut-être une bourse.
Au revers, de dimensions plus réduites, nous retrouvons la déesse debout. Le dieu accroupi sur un socle orné de deux têtes de taureaux occupe la position centrale. Il semble tenir en sa main un récipient (une olla ?). À sa gauche, un autre personnage masculin nu, debout sur un socle lui aussi orné d'une tête de taureau, s'appuie semble t-il sur une massue.
L'interprétation de ces figures juxtaposées est hasardeuse. Nul doute qu'il s'agisse d'un épisode de mythologie gauloise, avec l'association d'une déesse de la fécondité (enfant, corne d'abondance) et d'un dieu gaulois, lui aussi dispensateur de biens (bourse). Mais que représentent ces têtes de taureaux ? Le prix du sacrifice ? Pourquoi cette figure d'un Hercule "à la romaine" ? Sans doute attribuable au début de l'Empire par le style et le matériau employé, ce relief unique atteste le maintien d'une tradition religieuse gauloise vivace (rite de la circumambulation, légendes), contaminée toutefois par un mode de représentation romain.
Découverte
Lieu de découverte  - de collecte : Saintes (Charente-Maritime, ville)
Date de collecte, de découverte : en 1878
Collecteur : Morand Jean
Précision sur la découverte, collecte : L'original fut découvert par M. Jean Morand, en creusant un terrain "sur la route qui mène au cimetière de Saintes vis-à-vis de la rue Delaage". Il fut acquis par un marchand nommé Amade qui le revendit à Benjamin Fillon, lequel en fit don au Musée de Saint-Germain-en-Laye.
Données sur l'exécution
Sources de la représentation : Autel gaulois de Saintes
Siècle ou millénaire : 20e siècle
Précision sur la datation : L'original copié doit dater du 1er siècle. Il est de tradition gauloise et d'influence romaine.
Données sur l'utilisation
Utilisation : rite et culte
Administration
Localisation de l'objet : Conservation des musées de la ville de Saintes (Saintes, bât.)
Propriétaire : Saintes propriété de la commune
Date d'acquisition : ancien fonds avant le 1 janvier 1949
Service gestionnaire : conservation des musées de Saintes
Documents et objets liés
Bibliographie : Maurin L 1984 (Page : 24)
Maurin L 1978 (Page : 246)
Vernou C 1983 (Page : 136)
Espérandieu E 1908 (Page : n°1319)
© Alienor.org, Musées de la Ville de Saintes

M0835_49-450_01 Vue de face
Musées de la Ville de Saintes

M0835_49-450_02 Vue de dos
Musées de la Ville de Saintes

M0835_49-450_03 Autel sculpté sur deux faces (moulage),vue de face (inventaire 49.450)
Musées de la Ville de Saintes

M0835_49-450_04 Autel sculpté sur deux faces (moulage),vue de dos (inventaire 49.450)
Musées de la Ville de Saintes


Nous ne donnerons pas suite à vos demandes d'estimation financières, veuillez vous rapprocher des salles de vente ou des commissaires priseurs pour ce type de démarche.
Merci de votre compréhension.