statue - Louis de la Trémouille, marquis de Noirmoutier (1586-1613)

Titre :

Louis de la Trémouille, marquis de Noirmoutier (1586-1613)

Dénomination : statue
Auteur - Exécutant : anonyme
Désignation
Numéro d'inventaire : 842.2.1
Autre n° : 194N
Domaine : sculpture, architecture, arts
Matières : marbre blanc
Techniques de réalisation : relief
Dimensions et formes : H. 154 ; L. 53 ; P. 86
Sujets représentés : portrait, Louis de la Trémouille, agenouillé, armure
Description :

Statue funéraire de Louis de la Trémouille, marquis de Noirmoutier (mort le 4 septembre 1613, âgé de 27 ans et inhumé aux Célestins de Paris), vicomte de Tours, baron de Châteauneuf et de Semblançay, sgr de la Carte, de la Rochediré et de la Ferté-Milon, lieutenant général en Poitou. Il est représenté vêtu de son armure, à genoux sur un coussin, les mains jointes dans l'attitude de la prière, la tête découverte. 

Données sur l'exécution
Lieu de création - d'exécution : Île-de-France (France, rég.)
Date d'exécution : après le 1 January 1642
Siècle ou millénaire : 17e siècle
Précision sur la genèse : Cette statue exposée, au musée des Monuments français réunis au couvent des Petits Augustins par Alexandre Lenoir, lors de la suppression des couvents, donnée au département des Deux-Sèvres par monsieur le Ministre de l'Intérieur, sciences et beaux-arts en 1820, exposée à la bibliothèque publique de Niort, déposée ensuite à l'église Notre-Dame jusqu'au commencement de 1842, a été obtenue, à cette époque, par le musée lapidaire de la Société de Statistique.
Provenance : église des Célestins, chapelle de la Madeleine. Par le contrat de fondation du 27 janvier 1642 au prix d'une rente annuelle de 500 livres (Arc. Nat.., LL 1505, p. 427-432), Louis de La Trémoille, fils du défunt, obtient de réunir les chapelles de Saint-Roch et de la Madeleine, d'y faire édifier un autel et autres monuments, d'agrandir le caveau qui se trouve sous la chapelle à l'usage exclusif des membres de sa famille. Le monument se trouvait face à l'autel, où se trouvait un tableau de la Madeleine. Le monument est constitué d'un petit temple de plan carré composé d'un massif carré en marbre blanc à base de marbre noir, flanqué aux quatres angles de pilastres de marbre veiné et surmonté d'un corniche de marbre rouge décorée d'une tête de chérubin en bronze doré. Au-dessus se trouvaient quatre colonnes en marbre jaspé, à bases et chapiteaux ioniques de bronze doré, supportant un entablement de marbre blanc décoré au centre d'un écusson de marbre blanc aux armes du défunt et portant aux extrémités des vases fumants de bronze doré. Sous le dais, prend place le priant de marbre blanc du défunt, de face derrière un prie-Dieu, regardant vers l'autel : il est en armure son casque posé devant lui.
Le monument a probablement été commandé après 1642 par Louis de La Trémoille, fils du défunt et fondateur de la chapelle.
En 1791, le priant, le prie-Dieu et des débris de marbre sont transportés au dépôt des Petits-Augustins. Le priant figure au musée des Monuments Français sous le n° 163. En 1820, le priant est donné au département des Deux-Sèvres par le ministre de l'Intérieur. Il est d'abord placé à la bibliothèque de Niort puis en l'église Notre-Dame. En 1842, il est transféré au musée lapidaire.
Données sur l'utilisation
Utilisation : funéraire
Administration
Localisation de l'objet : musée Bernard d'Agesci (Niort, bât.)
Propriétaire : Niort propriété de la commune
Date d'acquisition : don en 1842
Ancienne appartenance : Musée des Monuments Français avant le 1 January 1820
Société de statistique des Deux-Sèvres en 1842
Service gestionnaire : conservation des musées de la Communauté d'Agglomération du Niortais
Documents et objets liés
Bibliographie : Breuillac É Girard G 1913 (Page : 45)
© Alienor.org, musées de la Communauté d'Agglomération du Niortais

M0841_842-2-1_p1 Louis de La Trémouille, marquis de Noirmoutier ; inv. 842.2.1
musées de la Communauté d'Agglomération du Niortais


Nous ne donnerons pas suite à vos demandes d'estimation financières, veuillez vous rapprocher des salles de vente ou des commissaires priseurs pour ce type de démarche.
Merci de votre compréhension.