groupe ; monument aux morts - La Ville de Neuilly, A ceux qui pieusement sont morts pour la Patrie/Toujours/Monument du Souvenir Français/Monument aux Morts de Neuilly

Titre : La Ville de Neuilly, A ceux qui pieusement sont morts pour la Patrie/Toujours/Monument du Souvenir Français/Monument aux Morts de Neuilly
Dénomination : groupe, monument aux morts
Auteur - Exécutant : Verlet Raoul
Colle Achille (sculpteur)
Désignation
Numéro d'inventaire : 926.2.9
Domaine : sculpture, arts
Matières : plâtre, métal
Techniques de réalisation : moulage, armature, patine
Dimensions et formes : H. 156 ; L. 95 ; P. 95
Sujets représentés : allégorie, femme, crêpe, cuirasse, épée, canon, homme, soldat
Description : Ce grand modèle pour le monument en pierre du cimetière de Neuilly (1906) représente la France ou la Patrie voilée, assise sur un canon ; elle ramasse l'arme abandonnée par le soldat mort, qui gît nu et couché en travers de ses genoux. L'ensemble évoque une piétà laïque.
Type d'inscription : blason
Transcription des inscriptions : sur l'arrière : armes de la ville de Neuilly
Données sur l'exécution
Sources de la représentation : Ce monument s'inspire nettement du Monument de la Défense de Paris par Barrias (vers 1880-81) auquel Verlet, alors son élève, avait travaillé. On y retrouve la figure de la Patrie dans une composition pyramidante : mais les personnages ne sont plus debout, la Patrie assise sur le canon, soutient le soldat en travers de ses genoux. L'allégorie ne tient plus l'épée à la main, mais se penche pour ramasser celle du mort tombée à terre.
Siècle ou millénaire : 1er quart 20e siècle
Précision sur la genèse : Ce grand Modèle fut exposé au Salon des Artistes Français en 1905 sous le titre : "La Ville de Neuilly, A ceux qui pieusement sont morts pour la Patrie (Victor Hugo)". On connaît la maquette préalable à ce modèle, qui, présentée par Verlet et Colle au concours public de l'Association du Souvenir Français en 1904, remporta le 1er Prix ; cette esquisse en plâtre à patine bronze est conservée au Musée de Louviers (LOV 34-96) ; une réplique du monument de Neuilly fut inaugurée en 1907 à Louviers, square Albert 1er.
Données sur l'utilisation
Date d'utilisation : entre January et December 1905
Administration
Localisation de l'objet : Le Musée d'Angoulême (Angoulême, bât.)
Propriétaire : Angoulême propriété de la commune
Date d'acquisition : don en 1926
Ancienne appartenance : Hirel Valentine
Service gestionnaire : Le Musée d'Angoulême
Documents et objets liés
Bibliographie : Rolin B 1995 (Page : P. 114)
Exposition : Fantômes Angoulême 1995 Numéro dans le catalogue : 128
Salon de 1905 Numéro dans le catalogue : 3696
Salon de 1906 Numéro dans le catalogue : 3585
© Alienor.org, Musée des Beaux-Arts d'Angoulême

M0818_926-2-9 _1 Verlet, Monument aux morts de Neuilly, modèle n°926.2.9, ensemble de face.
Musée des Beaux-Arts d'Angoulême

M0818_926-2-9 _2 Verlet, Monument aux morts de Neuilly, modèle n°926.2.9, détail de face.
Musée des Beaux-Arts d'Angoulême


Nous ne donnerons pas suite à vos demandes d'estimation financières, veuillez vous rapprocher des salles de vente ou des commissaires priseurs pour ce type de démarche.
Merci de votre compréhension.