Curzon Alfred de

État civil : Curzon Alfred de
Type de personne : personne physique
Identification
École nationalité : France
Naissance : Né Moulinet (Migné-Auxances, l.d.) le 7 septembre 1820
Décés : décédé Paris (Paris, ville) le 4 juillet 1895
Biographie : Alfred de Curzon est né en 1820 dans une famille de l'aristocratie poitevine ruinée par la Révolution. Il grandit entre la maison familiale de Moulinet, à la campagne, et l'hôtel particulier de ses parents rue des Flageolles à Poitiers, puis part au collège à Paris.
Après la découverte de "Médée étouffant ses enfants" peint par Delacroix en 1838, il passe un été à peindre et à faire du pastel à Moulinet. Son père, compréhensif, lui permet alors d'entrer dans l'atelier de Drolling, à Paris. Il réussit à entrer à l'Ecole des Beaux-Arts où il est reçu septième, et y suit les cours du paysagiste Cabat qui entraîne ses élèves en plein-air, à Fontainebleau et à Saint-Cloud. Il tente le Prix de Rome de Paysage Historique et passe avec succès les épreuves de l'esquisse et de l'arbre, mais n'obtient que la deuxième place au concours ; le tollé suscité par son échec, suspect, lui ouvre finalement les portes de la Villa Médicis à Rome pour un séjour de deux ans au lieu de quatre pour le lauréat.
Arrivé à Rome en janvier 1850, il exécute de très nombreuses esquisses de tous les lieux qu'il visite, notamment la Grèce où il séjourne pendant six mois en 1852.
De retour à Paris, il est remarqué dans les Salons (où il expose depuis 1843), notamment en 1857 et 1859 où trois de ses toiles sont acquises pour le musée du Luxembourg et une pour l'empereur.
Marié en 1860, il s'éloigne régulièrement de Paris pour soigner son épouse de santé fragile. En 1865, il est fait Officier de la Légion d'Honneur. A partir de 1870 et de l'incendie de son appartement parisien, sa fortune critique connaît une inflexion certaine : sa peinture est prise à partie par la nouvelle génération de critiques d'art. Veuf en 1889, il meurt en 1895.
Son fils Henri fait don à la Ville de Poitiers, en 1896, d'une partie du fonds d'atelier : 33 peintures, 21 esquisses peintes, 169 dessins et 4 estampes entrent dans les collections du musée municipal.
Le musée Sainte-Croix a organisé une exposition consacrée à son oeuvre peint en 1982, et une autre consacrée à son oeuvre graphique en 1998.
© Alienor.org, Musée de la Ville de Poitiers et de la Société des antiquaires de l'Ouest

Nous ne donnerons pas suite à vos demandes d'estimation financières, veuillez vous rapprocher des salles de vente ou des commissaires priseurs pour ce type de démarche.
Merci de votre compréhension.