Arsende

- 2021.3.1.1

Ce corbeau provient de la chapelle de l'ancien prieuré Saint-Nicolas de Charzay. Il aurait été construit sur des terres concédées en 966 aux moines de l'abbaye bénédictine Saint-Cyprien de Poitiers par le vicomte d' Aunay, Kadelon II (965-1004). Ce corbeau représenterait, au fond d'un angle rentrant, la tête stylisée d' Arsende, l'épouse de Kadelon, coiffée d'un touret avec barbette.

9, place Gambetta (cœur de ville)

17310 Saint-Pierre-d’Oléron

Ouvert - dimanche : 14h - 18h

9, place Gambetta (cœur de ville)

17310 Saint-Pierre-d’Oléron

Ouvert - dimanche : 14h - 18h

9, place Gambetta (cœur de ville)

17310 Saint-Pierre-d’Oléron

Ouvert - dimanche : 14h - 18h


Caractéristiques

Numéro d’inventaire
2021.3.1.1
Domaine
architecture - archéologie - sculpture
Dénomination
corbeau (support)
Titre

Arsende

Lieu de découverte - de collecte
Chapelle Saint-Nicolas de Charzay (Mazières-sur-Béronne, bât.)
Auteur, exécutant
inconnu
Siècle ou millénaire
12e siècle
Précisions sur la genèse

Le prieuré dépendait de l'abbaye de Fontdouce en Saintonge. Sa chapelle, fondée à une époque inconnue, était encore en bon état lors d'une visite au milieu du 18e siècle. Plus grande que l'église paroissiale de Mazières - à tel point que le culte faillit, en 1769, y être transporté – la chapelle fut vendue comme bien national en 1796. Elle comportait alors une seule nef, avec un chevet plat, ce qui facilita sa transformation en habitation : elle fut divisée en deux niveaux par un plancher, et une cheminée fut construite au rez-de-chaussée et une autre à l'étage. Puis elle devint une dépendance agricole, et le manque d'entretien conduisit à sa ruine complète en 1954.

Dans les années 1910, la construction montrait encore des traces de retombées d'arcs, de colonnes, de chapiteaux, qui prouvaient qu'avant sa disposition avec une seule nef et un chevet plat, elle avait compté plusieurs travées voûtées en ogives, de la fin du 12e ou du début du 13e siècle. Quelques vestiges conservés ont été remontés dans la grange de la cure de Mazières.

Une partie de ces voûtes aurait été remployée, entre 1850 et 1876, dans une chapelle funéraire au château des Ouches, à Saint-Génard, tout proche. Curieusement, cette chapelle à toit polygonal en pierre n'apparaît dans aucune des sources, ni aucun des plans relatifs au château, si ce n'est sur un dessin de Gabriel Robuchon datant des années 1890.

Utilisation
composante architecturale
Lieu d'utilisation
Chapelle Saint-Nicolas de Charzay (Mazières-sur-Béronne, bât.)
Matière
calcaire
Technique
haut relief
Dimensions et formes
H. 25 ; L. 37 ; l. 30 ; Pds. 47kg
Sujet représenté
femme - Arsende (femme de Kadelon II)
Localisation de l'objet
musée Bernard d'Agesci (Niort, bât.)
Propriétaire, type de propriété
Communauté d'Agglomération du Niortais, propriété de la communauté d'agglomération
Mode d'acquisition par le musée
achat en vente publique
Avis des instance scientifiques
Commission scientifique régionale d'acquisition des musées de France, Nouvelle Aquitaine - Délégation permanente, 06.05.2021 (favorable)
Ancienne appartenance
Wieme de Ruddere Réginald
Bois de Maguillé Jacqueline du
Wieme de Ruddere famille
Hôtel des ventes, commissaire-priseur
Biard Gaël - 06.05.2021 (num. catalogue 116)

Mentions légales

Mention légale
© Alienor.org, Musées de la Communauté d'Agglomération du Niortais

Une question? Contactez

Ces œuvres peuvent

vous intéresser