/musees 5
Brive, au cœur de la Corrèze

Située à la frontière du massif central et du bassin aquitain, Brive est la ville la plus peuplée du département corrézien. Traversée par la Corrèze, elle doit justement son nom à la présence d’un pont qui permettait dans l’Antiquité de franchir cette rivière (briva signifiant « pont » en gaulois). Son surnom de « la Gaillarde », à l’origine incertaine, pourrait venir des remparts qui l’entouraient au Moyen Âge et en faisaient une place forte.

Réputée pour ses restaurants, son marché -chanté par Georges Brassens-, ses foires grasses et son festival de l’élevage, Brive est une cité touristique et sportive où l’on cultive l’art de vivre et la gastronomie. Foie gras, truffe, moutarde violette, vin de noix, rugby (CAB, Top 14) et bonne humeur se mêlent ainsi au cours des nombreuses manifestations qui rythment l’année briviste.

Ville de culture, elle accueille également chaque année une foire du livre d’envergure nationale et le festival du cinéma de Brive-rencontres internationales du moyen métrage.

Les arts de la scène sont, eux, mis à l’honneur lors d’évènements comme le Brive Festival ou dans la programmation du théâtre L’Empreinte (scène nationale Brive-Tulle).

Située dans une zone de passage occupée dès la Préhistoire, ce dont témoigne la Grotte Bouyssonie, Brive bénéficie en outre d’un riche patrimoine historique, illustré notamment par 17 monuments historiques. Parmi ses édifices remarquables figurent la tour des échevins et l’hôtel Labenche érigés à la Renaissance, la collégiale Saint-Martin (époque romane), la chapelle Saint-Libéral, le collège des Doctrinaires, la maison Cavaignac et aussi, pour la période contemporaine, la caserne Brune (126e RI), le château d’eau et le cinéma Le Rex.

La ville compte également deux musées municipaux. Héritier de l’établissement fondé en 1878 par la Société Scientifique, Historique et Archéologique de la Corrèze, le musée Labenche présente l’histoire de Brive et de sa région des origines au 20e siècle. Installé dans la maison jadis occupée par ce résistant et homme politique, le centre d’études-musée Edmond-Michelet est, lui, consacré à la résistance et à la déportation ; cette structure rappelle que Brive fut la première ville de la France occupée à se libérer par ses propres moyens lors de la Seconde Guerre mondiale.