Musée de Borda

Présentation du musée

Explore the museums in Nouvelle-Aquitaine  > Dax  > Musée de Borda  > Présentation du musée RSS (Subscribe to the site RSS feed) Search the site in French

Présentation du musée

Deux grands personnages ont inspiré le nom du musée de Borda : Jacques-François de Borda d'Oro (1718-1804) et son célèbre parent le Chevalier Jean-Charles de Borda (1733-1799).
Le premier, collectionneur de fossiles et minéraux, était correspondant de l'Académie des Sciences, le second un savant des Lumières complet, génie des mathématiques et de la physique, aussi brillant scientifique qu'ingénieur.
Le Chevalier de Borda a, par ses avancées majeures, révolutionné de nombreux domaines qui influencent encore aujourd'hui notre vie quotidienne, comme la définition du système métrique. Officier de marine, il accroît la précision des instruments de navigation avec le Cercle de Borda.
La Commune de Dax achète en 1807 le Cabinet de Borda d'Oro et fonde ainsi son musée municipal. Aujourd'hui, celui-ci est labellisé musée de France.
Ses œuvres très riches et diverses sont conservées dans les réserves. Les collections sont alternativement présentées dans des expositions temporaires thématiques historiques, scientifiques ou artistiques.
Parmi les collections, certaines proviennent de fouilles : mobilier préhistorique régional, objets divers issus de sites gallo-romains de Dax, comme le « trésor des Halles » comportant une exceptionnelle statuette de Mercure en bronze.
Le musée a réuni au fil du temps des objets scientifiques et d'histoire naturelle : fossiles de Borda d'Oro, instruments scientifiques liés aux travaux de Borda, herbiers historiques landais, dont le précieux herbier de Thore (1762-1823) qui renferme des spécimens de référence pour les botanistes du monde entier.
Il a développé également une section beaux-arts, dont une importante dédiée à la peinture régionaliste landaise des 19e-20e s (paysages de Baudit, Mondineu, Lizal, Sourgen) et une remarquable collection du célèbre peintre dacquois Léon Gischia (1903-1991), qui guida son ami Jean Vilar dans la définition esthétique de son théâtre.
Il conserve enfin des objets d'ethnographie reflétant l'identité locale (car liés à la tauromachie, au gemmage, à la vocation thermale de la ville) ou au contraire le quotidien de populations lointaines (à travers des céramiques asiatiques et des objets rapportés d'Afrique de l'Ouest en 1908 par Milliès-Lacroix, maire de Dax et ministre des colonies de Clémenceau).
Le musée de Borda, c'est aussi un site archéologique exceptionnel : la crypte archéologique, qui renferme les puissantes fondations d'une basilique civile romaine, cœur du forum de la cité antique des Tarbelles.

 


 

Copyright © 1994 - 2019 Alienor.org, Conseil des musées. Tous droits réservés | Site map | Login | Legal