Le Grand Atelier, Musée d'art et d'industrie

Historique du musée

Découverte des musées en Nouvelle-Aquitaine  > Châtellerault  > Le Grand Atelier, Musée d'art et d'industrie  > Historique du musée RSS (S'abonner aux flux RSS du site) Consulter le site en anglais Consulter le site en espagnol

Historique du musée

L’histoire du site

La manufacture d'armes de Châtellerault est créée le 14 juillet 1819 par Louis XVIII. Durant près de 150 ans,on y a fabriqué des sabres, des épées mais également des fusils restés célèbres comme les fusils Chassepot, Gras ou Lebel. La Manufacture ferme ses portes en 1968.

C'est en 1969, alors que le site menace de devenir une friche industrielle, au cœur de la ville, que le comte Bernard de Lassée, passionné par le monde automobile et représentant la France au sein de la F.I.V.A. (Fédération Internationale des Véhicules Anciens) décide d'installer sa collection dans l'un des anciens ateliers de la "Manu". Le musée de l'Automobile et de la Technique est né.

Le musée occupe une partie de l’atelier de montage et de finition construit entre 1886 et 1887 sur un projet de Duglin, capitaine d’artillerie. L’édifice (Inscription M.H.), très fonctionnel sur le plan industriel, est fait de grands espaces. Il est largement éclairé par de grandes baies et par une série de toitures en sheds et ouvre sur l’extérieur par une façade monumentale. Par son implantation et sa qualité architecturale, le musée constitue l’élément fort de l’ensemble du site.

Après la mort de Bernard de Lassée en 1991, la ville de Châtellerault décide d'acheter une grande partie de la collection et la présente sous forme d'expositions temporaires jusqu'en 1998. Le musée devient alors public. En 1998, après un important projet de modernisation et plusieurs années de travaux, le musée devient le Musée Auto Moto Vélo.

Les collections couvrent une large période allant de la naissance du cycle, de la moto et de l’automobile aux dernières automobiles électriques. Elles comprennent aujourd’hui voitures, cycles et motocyclettes, de nombreuses pièces et accessoires mais aussi des affiches, des archives et de la documentation.

Musée de la Technique et de l’automobile, puis Musée Auto Moto Vélo, il présente désormais également les collections du musée de Châtellerault dit de l’hôtel Sully.

Le musée de Châtellerault a été fondé en 1891 par Jules Duvau, alors maire de Châtellerault pour une ouverture au public en 1893, date anniversaire de la création des musées nationaux par la Convention Nationale sous la Révolution. Après divers déménagements liés à l'enrichissement de ses collections, celles-ci ont été installées en 1982 dans un édifice prestigieux, un hôtel urbain entre cour et jardin construit vers 1600, par le célèbre architecte Charles Androuet du Cerceau, et appelé « hôtel de Sully » (Inscription MH, 1924). Ce dernier a été fermé en 2004.

Les thèmes principaux et points forts de la collection sont :

- Les vestiges archéologiques du théâtre gallo-romain du Vieux-Poitiers (dépôt archéologique),

- la collection "Beaux-Arts" tout particulièrement les peintures d’Henri Doucet (1883-1915) et les sculptures d’Aimé Octobre (1868-1943), artistes régionaux ayant connu une certaine renommée nationale. La peinture « locale », dessins et gravures constituent d’ailleurs un important fonds de 750 œuvres environ,

- Les armes, blanches et à feu, provenant de la manufacture d'armes de Châtellerault,

- Une collection probablement unique en France d’objets fabriqués par la coutellerie de Cenon à Châtellerault -la collection Camille Pagé,

- Les objets, silhouettes d'ombre en particulier, mais aussi affiches et revues évoquant le célèbre Cabaret du chat noir, café artistique fondé à Paris entre 1881 et 1897 par le chansonnier Rodolphe Salis (1851-1897), enfant du pays.

- On terminera par la collection de coiffes et de bonnets régionaux datant de la seconde moitié du XVIIIe siècle à l’entre-deux-guerres et d’objets liés à cette parure (fer à tuyauter…). Ces coiffes –environ un millier- sont pour l’essentiel issues de la collection rassemblée par Mademoiselle Guérin et ont été données au musée en 1974.

En 2019, après plusieurs mois de travaux, le nouveau musée regroupant l'ensemble des collections a été renommé et est devenu : Le Grand Atelier, Musée d'art et d'industrie.

 


 

Copyright © 1994 - 2019 Alienor.org, Conseil des musées. Tous droits réservés | Plan du site | Connexion | Mentions légales