Musée gallo-romain Claracq-Lalonquette

Présentation du musée

Découverte des musées en Nouvelle-Aquitaine  > Claracq  > Musée gallo-romain Claracq-Lalonquette  > Présentation du musée RSS (S'abonner aux flux RSS du site)

Présentation du musée

En 1843, le "Mémorial des Pyrénées" signalait pour la première fois la présence de ruines romaines à proximité de la rivière, dans la vallée du Gabas.
Suite aux fouilles archéologiques menées entre 1959 et 1972 par Jean LAUFFRAY (IRAA-CNRS), puis entre 2002 et 2005 par François RÉCHIN (UPPA), une villa gallo-romaine a été mise au jour au lieu-dit de l' "Arriberà deus Gleisiars", sur la commune de Lalonquette (64).
Témoin de plus de cinq siècle d'histoire, cet établissement antique évolue au rythme des travaux réguliers engagés par ses propriétaires successifs, qui en modifient progressivement le plan du Ier au Ve siècle de notre ère.
Voilà près de vingt ans que la conservation et la valorisation des vestiges et collections de la villa gallo-romaine de Lalonquette sont au cœur des préoccupations de la Communauté de communes des Luys en Béarn,qui fit l'acquisition des terrains sur lesquels elle s'étend au début des années 2000.
Ouvert en novembre 2012, le Musée gallo-romain Claracq-Lalonquette est depuis le seul musée de site exclusivement consacré à l'archéologie antique dans les Pyrénées-Atlantiques. Il conserve et valorise les collections archéologiques constituées au gré des campagnes d'étude.
L'établissement est rapidement devenu un outil de transmission culturelle sur le territoire. Il s’appuie sur une muséographie attractive, des animations pédagogiques de qualité et sans cesse renouvelées. La démarche adoptée par le musée s’inscrit dans la volonté d’éduquer et de sensibiliser les visiteurs à la connaissance et aux enjeux du patrimoine. En 2021, il entame une nouvelle page de son histoire grâce à son projet d'extension et de modernisation.
L’exposition permanente dévoile l’histoire du site et met en lumière les us et coutumes des habitants du territoire durant l’Antiquité. Les découvertes archéologiques – trésor monétaire, céramiques, bijouterie ou encore pavements de mosaïques caractéristiques de l’École d'Aquitaine – ont été intégrées au parcours muséographique pour dévoiler toutes les facettes de la villa : contexte historique, géographique et politique, vie quotidienne, environnement naturel, ressources agricoles et économiques, architecture et décors.
Enfin, elle dévoile en fin de parcours une visite virtuelle du site en images de synthèses. Cette restitution propose une immersion au cœur du palais campagnard du IVe siècle, permettant d'appréhender au mieux les volumes et les décors du site.

 


 

Copyright © 1994 - 2021 Alienor.org, Conseil des musées. Tous droits réservés | Plan du site | Connexion | Mentions légales