Musée Sainte-Croix

Collections

Découverte des musées en Nouvelle-Aquitaine  > Poitiers  > Musée Sainte-Croix  > Collections RSS (S'abonner aux flux RSS du site) Consulter le site en anglais Consulter le site en espagnol
 

Du 14e au 18e siècle

Les fonds d’œuvres d’art ancien constituent un ensemble très riche qui, outre de nombreux chefs-d’œuvre peints, comprend du mobilier (cabinets d’ébène, commodes Louis XV, fauteuils…), des céramiques variées (faïences de Delft, Nevers, Rouen…), des émaux limousins, de l’orfèvrerie, un important fonds d’arts graphiques, des vestiges sculptés de la plus haute qualité (château de Bonnivet).

Au gré des accrochages, le parcours chronologique - récemment repensé - permet ainsi la découverte du Trecento (fragments d’un polyptyque italo-byzantin par Paolo Veneziano) ainsi que du Siècle d’Or des écoles du Nord, dont des natures mortes (Ambrosius Bosschaert), des paysages flamands et hollandais (Daniel Seghers, Marten Van Valkenborch, entourage de Brueghel de Velours), des scènes de genre (Téniers le Jeune), des scènes religieuses (Hendrick Bloemaert), de la peinture d’Histoire italienne et française (grands formats de Giovanni Lanfranco, Jean-Baptiste Marie Pierre) ou de l’art du portrait en France au 18e siècle.

Le 19e siècle

Le parcours s’organise selon les grands courants artistiques d’un siècle de transformations sociales, urbaines et artistiques profondes.

Aux néo-classiques inspirés par l’Antiquité (Louis Gauffier, Augustin Pajou, Jean Broc), succèdent les partisans de la ligne associée à la couleur et teintée d’une sensualité naissante (Jean-Dominique Ingres, Hyppolite Flandrin, Amaury-Duval, Léopold Burthe). Les grands formats rappellent l’art du Salon - portraits, paysages et scènes historiques (Alphonse Teytaud, André Brouillet, Aimé Octobre) - et voisinent avec les œuvres orientalistes (Théodore Chassériau, Eugène Fromentin, François-Auguste Biard) ou historicisantes (Gustave Housez). Les marbres (James Pradier) et bronzes (Antoine-Louis Barye, Auguste Rodin) ponctuent la visite avec un fonds exceptionnel d’œuvres de Camille Claudel. Un palier présente le courant symboliste fin de siècle (Odilon Redon, Eugène Carrière, Bernhard Hoetger) autour d’une monumentale Sirène signée Gustave Moreau. Enfin, les paysages de Pierre-Henri de Valenciennes, Eugène Boudin, Charles Lacoste ou Stanislas Lépine scandent l’évolution de ce thème tout au long du siècle, entre classicisme et modernité.

Camille Claudel au musée : trois acquisitions supplémentaires

Le Musée Sainte Croix , avec l’aide du Fonds du patrimoine, du FRAM de la région Nouvelle Aquitaine, de la Société des Amis des Musées de Poitiers et de mécènes, a pu acquérir pour compléter les sept œuvres déjà détenues de Camille Claudel, et renforcer sa place de 3e collection française d’œuvres de l’artiste, le bronze de La Vieille Hélène (v.1882-1885), ainsi que deux plâtres, la Femme à sa toilette (v.1895-1897), et l’Etude pour le buste de Paul Claudel à 37 ans, (1905).

 
 

Copyright © 1994 - 2019 Alienor.org, Conseil des musées. Tous droits réservés | Plan du site | Connexion | Mentions légales